Comment bien dormir avec l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil est une maladie qui entraîne l’arrêt de la respiration pendant de courtes périodes. Dans ce cas, vous vous réveillez tout au long de la nuit. Cela peut entraîner une diminution de la qualité du sommeil et une sensation de fatigue pendant la journée. Si vous souffrez d’apnée du sommeil, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour améliorer la qualité de votre sommeil. Voici quelques conseils sur la façon de bien dormir avec l’apnée du sommeil.

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil est une maladie qui se caractérise par l’arrêt de la respiration pendant de courtes périodes de temps pendant le sommeil. Cela provoque une perturbation du sommeil, qui entraîne à son tour une réduction de la qualité de votre sommeil.

Sujet a lire : La Canee : Les 10 meilleurs conseils pour dormir dans une station non touristique

Il peut être difficile de diagnostiquer l’apnée du sommeil car de nombreux symptômes sont similaires à d’autres affections, comme le ronflement ou l’hypertension artérielle.

Il existe plusieurs facteurs de risque de développer cette affection. Ils comprennent l’obésité, le tabagisme, les antécédents familiaux et une consommation excessive d’alcool.

Lire également : Quand arrêter de dormir sur son ventre de femme enceinte ? La réponse pourrait vous surprendre

Les personnes souffrant d’apnée du sommeil peuvent également ressentir de la fatigue pendant la journée et avoir des difficultés à se concentrer.

Comment puis-je savoir si je souffre d’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil courant qui touche environ 4,4 % de la population américaine. Il est logique que vous sachiez si vous souffrez ou non d’apnée du sommeil afin de pouvoir contribuer à l’amélioration de la qualité de votre sommeil. Il existe plusieurs façons de tester l’apnée du sommeil, notamment :

– Un polysomnogramme, qui consiste à passer une nuit à l’hôpital où l’on surveille votre taux d’oxygène et vos ondes cérébrales.

– Le questionnaire STOP-BANG, qui pose des questions sur le ronflement, l’étouffement pendant le sommeil et la somnolence pendant la journée.

– Un test de sommeil à domicile, qui vérifie combien de fois vous vous arrêtez de respirer pendant la nuit et combien de temps il vous faut pour recommencer à respirer.

Quels sont les risques de l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil peut avoir un impact plus important sur votre santé que vous ne le pensez. L’apnée du sommeil comporte de nombreux risques, dont les suivants :

– l’hypertension artérielle

– le diabète de type 2

– les maladies cardiaques

– les accidents vasculaires cérébraux.

Vous devriez parler à votre médecin de l’apnée du sommeil si vous ressentez l’un de ces symptômes ou si vous présentez des signes de développement. Votre médecin peut vous aider à déterminer la meilleure façon de traiter l’apnée du sommeil et d’éviter qu’elle ne se reproduise. Vous devriez également vous soumettre à un dépistage de l’apnée du sommeil si vous êtes à risque ou si vous avez déjà souffert d’hypertension artérielle, de diabète de type 2, de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral. Si votre médecin ne vous fait pas passer de test, demandez-lui de le faire.

Comment puis-je minimiser les effets secondaires d’un diagnostic d’apnée du sommeil ?

Les symptômes de l’apnée du sommeil sont souvent pires lorsque vous êtes au repos, il est donc important de minimiser vos activités nocturnes. Les autres effets secondaires de l’apnée du sommeil sont les maux de tête matinaux et les douleurs cervicales.

Il est important de garder la tête surélevée et d’éviter de dormir sur le dos. Cela peut aider car les voies respiratoires de votre gorge resteront ouvertes pendant le sommeil.

Vous devriez également prendre une multivitamine contenant du fer et du magnésium à l’heure du coucher. Ces compléments peuvent contribuer à réduire le risque de formation d’un caillot sanguin pendant le sommeil.

Enfin, les personnes qui ont des problèmes de ronflement devraient essayer d’utiliser un embout buccal ou un autre dispositif anti-ronflement la nuit, car ils peuvent réduire l’intensité du ronflement pendant le sommeil.

Comment puis-je éviter de recevoir un diagnostic d’apnée du sommeil à l’avenir ?

La première étape pour éviter l’apnée du sommeil consiste à s’assurer que l’on dort suffisamment. C’est l’un des aspects les plus importants d’un mode de vie sain. Les experts recommandent de dormir entre 7 et 9 heures par nuit. En outre, il est préférable pour votre corps de disposer d’environ huit heures de repos pendant lesquelles vous ne faites rien de stimulant ou d’éprouvant pour votre corps. Il est également important d’éviter le tabac et l’alcool, qui peuvent aggraver les symptômes de l’apnée du sommeil.

Conclusion

L’apnée du sommeil est un problème qui touche des millions de personnes, mais il n’est pas nécessaire que cela change la vie. Découvrez comment mieux dormir et éviter l’apnée du sommeil à l’avenir !